Histoires de la Grande Guerre

La Grande Guerre
dans l'Oise

Histoire des principales batailles
de la Grande Guerre dans l'Oise

Ferdinand Foch,
le chef suprême

Chef suprême des armées alliées en 1918, désigné par les gouvernements au lendemain de l'offensive allemande sur la Picardie, il est considéré comme LE vainqueur de la Grande Guerre.

Georges Guynemer,
de Compiègne

"Héros légendaire tombé en plein ciel de gloire après trois ans de lutte ardente. Restera le plus pur symbole des qualités de la race..."

Les bombardements
dans l'Oise

Le département de l'Oise a souffert de nombreux bombardements tant sur le champ de bataille qu'à l'arrière...

Les lois sur
les sépultures

La création des nécropoles nationales en France découle de plusieurs lois successives d'immédiate après-guerre.

Les monuments aux morts des communes de l'Oise

Le mouvement commémoratif né au lendemain de la Première Guerre mondiale s'est traduit par l'édification de monuments aux morts.

Les nécropoles nationales de l'Oise

Le département de l'Oise comporte plusieurs nécropoles nationales françaises, allemandes et britanniques.

Ernest Noël,
le maire intraitable

Maire de Noyon durant la Grande Guerre, Ernest Noël refusera l'autorité allemande et sera fait prisonnier et emmené en Allemagne.

Les monuments
aux combattants

Réalisés pendant ou après la guerre, ces plaques et monuments rendent hommage aux combattants morts sur les terres de l'Oise.

Eugène Odent
le maire assassiné

Le 2 septembre 1914, le maire de Senlis est passé par les armes en représailles par les Allemands...

Alexis Carrel
et son hôpital

Chirurgien, il crée à Compiègne un hôpital.

Les monuments
aux civils

Des plaques et monuments
rendent hommage
aux civils victimes de la guerre.

Les monuments
aux alliés

Des plaques et monuments
rendent hommage
aux alliés

Les monuments
en mémoire des combats

Des plaques et monuments
rappellent les combats
de la Grande Guerre